George Chryssides

Les Témoins de Jéhovah

JÉHOVAHCALENDRIER DES TÉMOINS

1852: Naissance du fondateur et leader Charles Taze Russell.

1870: Russell a commencé son groupe d'étude biblique à Allegheny, Pennsylvanie.

1876: Russell est nommé pasteur du groupe d'étude biblique.

1877: Russell collabore avec Nelson H. Barbour, éditant Trois mondes et la récolte de ce monde.

1879: La première édition de Tour de guet de Sion (Maintenant La Tour de Garde) a été publié.

1881 (16 février): La Watch Tower Tract Society de Zion commence la distribution de ses tractus.

1884: La Watch Tower Tract Society de Zion est légalement constituée en Pennsylvanie.

1886:  Plan divin des âges par Charles Taze Russell a été publié comme le premier volume de Millennial Dawn (plus tard rebaptisé Études dans les Ecritures).

1909: Le siège social de la Société déménage à Brooklyn, New York.

1914: La production audiovisuelle Le photo-drame de la création a été projeté pour la première fois.

1916 (31 octobre): Charles Taze Russell est mort.

1917 (6 janvier): Joseph Franklin («juge») Rutherford devient président de la Société. Le Mystère Accompli a été publié.

1919: Le premier numéro de L'age d'Or a été publié (maintenant intitulé Éveillé!).

1920:  Des millions de personnes qui vivent maintenant ne mourront jamais! par JF Rutherford a été publié.

1925: Les anciens patriarches devaient revenir d'entre les morts cette année-là.

1931: Le nom de Témoins de Jéhovah est adopté.

1932: Le système des «anciens électifs» prend fin.

1933-1945: Les Témoins de Jéhovah sont persécutés par le Troisième Reich et emmenés dans des camps de concentration.

1935: Rutherford identifie la «grande foule» comme faisant partie de la doctrine des «deux espoirs». Le salut du drapeau national a été dénoncé.

1942: Joseph Franklin Rutherford meurt. Nathan H. Knorr est devenu le troisième président de la Société.

1950: La première partie de La nouvelle traduction mondiale des Saintes Écritures a été libéré.

1961:  La nouvelle traduction mondiale des Saintes Écritures a été publié dans son intégralité.

1971: Le Conseil d'administration a été défini, puis réorganisé en 1976, avec six comités subordonnés.

1977: Nathan H. Knorr est mort, et a été remplacé par Frederick W. Franz.

1992: Frederick W. Franz meurt et succède à Milton G. Henschel.

1997: Le site Web des Témoins de Jéhovah est lancé (maintenant JW.org).

2000: Henschel démissionne de ses fonctions de président et les structures de la Société sont réorganisées.

2017: Le nouveau siège mondial de Warwick New York est ouvert au public. En Russie, la Cour suprême a déclaré que les Témoins de Jéhovah étaient «extrémistes» et a liquidé les actifs du groupe.

2020: de nombreuses Salles du Royaume fermées en raison de la pandémie de Covid-19. Les réunions, assemblées et conventions de la congrégation ont été mises en ligne.

HISTORIQUE DU FONDATEUR / DU GROUPE

Bien que le nom de Témoins de Jéhovah n'ait été adopté qu'en 1931, les origines du groupe remontent à Charles Taze Russell (1852-1916), [Image à droite] qui est né à Allegheny, en Pennsylvanie, et dont le père possédait une entreprise de mercerie. Russell en est venu à avoir des doutes sur les doctrines chrétiennes dominantes, en particulier la notion de l'enfer, la Trinité et la doctrine calviniste de la prédestination. Il s'est associé à un certain nombre de prédicateurs adventistes et a accepté leur attente du retour imminent du Christ. Il créa un petit groupe d'hommes chrétiens, qui se réunirent pour étudier la Bible entre 1870 et 1875; ils ont particulièrement insisté sur la doctrine du «sacrifice de rançon» du Christ pour le péché et ont rejeté la notion d'immortalité de l'âme, considérant la vie éternelle comme un don divin qui n'était disponible que pour ceux qui la méritaient. De plus, ils croyaient que le retour du Christ ne serait pas une présence physique, mais plutôt une présence invisible. En 1876, Russell a commencé une association avec l'adventiste Nelson H. Barbour, qui a édité un journal intitulé Le héraut du matin, et ils ont écrit conjointement un volume intitulé Trois mondes et la moisson de ce monde, qui est apparu en 1877. Barbour était particulièrement intéressé par la chronologie biblique et de la fin des temps, à laquelle il a présenté Russell, mais les deux se sont séparés en 1878 parce que Barbour a nié la doctrine du «sacrifice de rançon» de l'expiation. Russell a alors décidé de produire son propre journal, initialement appelé Tour de guet de Sion et le héraut de la présence du Christ. Le magazine a été utilisé par un certain nombre de congrégations (appelées «ecclesias») à travers le pays, qui se sont réunies pour étudier la Bible, avec Tour de guet de Sion. Une première édition du magazine a affirmé que toutes les dénominations chrétiennes étaient apostates et étaient «Babylone la Grande», décrite dans le livre de l'Apocalypse, et a exhorté leurs membres à partir.

En 1884, Russell créa la Watch Tower Tract Society de Zion, légalement constituée en Pennsylvanie. Russell a également organisé quelque 300 colporteurs, qui ont distribué sa littérature, d'abord aux États-Unis et au Canada, et ont voyagé dans d'autres pays du monde. Russell lui-même a beaucoup voyagé, voyageant aussi loin que l'Europe, le Moyen-Orient, l'Inde et certaines régions d'Asie. Une réalisation importante a été le Photo-drame de la création, une production audiovisuelle très avancée qui a présenté le récit biblique de l'histoire humaine d'Adam et Eve au paradis éternel à venir. D'une durée de huit heures, il a été projeté au public en quatre tranches, toutes gratuites.

Après la mort de Russell en 1916 lors d'une de ses tournées de prédication, Joseph Franklin Rutherford (1869-1942), un avocat qui avait agi en tant que conseiller juridique de la Société, lui succéda. [Image à droite] Rutherford a apporté des changements majeurs à la structure de la Société et il était responsable de bon nombre de ses caractéristiques distinctives de longue date. Il a ordonné aux ecclésias auparavant autonomes en une seule société unifiée. L'évangélisation organisée de maison en maison a commencé et est devenue une attente, d'abord des anciens, puis de tous les membres, qui ont rapporté le nombre de publications distribuées et le nombre d'heures consacrées à «publier» (le terme de la Société pour évangéliser) .

En 1920, Rutherford publie un petit livre intitulé Des millions de personnes vivantes ne mourront jamais!, qui était une version élargie d'une conférence qu'il avait donnée dans divers endroits. La publication contenait de nombreux calculs chronologiques, concluant que les «fidèles dignes» (anciens patriarches hébreux) reviendraient en 1925, annonçant le début de la vie éternelle sur terre. Bien que cela ne se soit pas produit, Rutherford resta convaincu que les patriarches bibliques reviendraient bientôt, et un manoir appelé Beth Sarim («Maison des Princes») [image à droite] fut construit dans la banlieue de San Diego pour accueillir certains d'entre eux.

Après la mort de Rutherford en 1942, Nathan H. Knorr (1905-1977) est devenu président. Knorr a fait des progrès significatifs dans l'augmentation du nombre de membres, en particulier à l'étranger. Il a souligné l'importance de la formation et il a créé l'École biblique de Galaad pour préparer les missionnaires étrangers, et l'École du ministère théocratique (TMS) dans toutes les congrégations pour instruire les éditeurs dans la prise de parole en public et le ministère de maison en maison. (En 2016, le TMS a été englobé dans la réunion en trois parties de la vie chrétienne et du ministère de la congrégation.) En 1971, le Conseil d'administration a été créé comme une entité distincte de la gouvernance des deux sociétés constituées en société, et il continue de définir les doctrines de la Société. et politiques dans le monde entier. Sous la direction de Knorr également, la paternité de toutes les publications de la Watch Tower est devenue anonyme, dans la conviction que seul Jéhovah devrait être reconnu comme «nourriture spirituelle» (l'expression que les Témoins utilisent généralement pour édifier la littérature et l'enseignement). Knorr a été remplacé par Frederick W. Franz (1893-1992), au cours de la période de fonction duquel il y a eu peu de changements dans l'organisation; cependant, il a fait la promotion du travail de la Société en voyageant à travers le monde et en prenant la parole lors de conventions. Des changements plus profonds (discutés ci-dessous) sont survenus sous le cinquième dirigeant, Milton G. Henschel (1920-2003), qui a pris la décision sans précédent en 2000 de démissionner de la présidence: les quatre dirigeants précédents avaient occupé leurs fonctions jusqu'à leur mort.

DOCTRINES / CROYANCES

Les Témoins de Jéhovah fondent leurs croyances sur la Bible, qu'ils considèrent comme infaillibles dans tous les domaines, y compris l'histoire, la science, les doctrines, les conseils pour la vie et la prophétie. Ils ne reconnaissent aucun nouveau prophète ou révélation extra-biblique. Leur enseignement clé est que la désobéissance d'Adam et Eve dans le jardin d'Eden a fait entrer le péché dans le monde, et que Jésus-Christ s'est offert en rançon pour restaurer la relation de l'humanité avec Dieu. «Jéhovah» est considéré comme le nom personnel de Dieu, par lequel il doit être appelé, plutôt que comme des noms génériques tels que «Dieu» ou «le Seigneur».

Les témoins soutiennent que Jésus était le premier être créé par Dieu. Il n'a pas été «éternellement engendré», comme l'affirment les croyances dominantes, mais a plutôt été créé comme l'Archange Michel, dont la vie est entrée dans le sein de la Vierge Marie, lui permettant d'avoir une naissance humaine. Après sa mort, Jésus est ressuscité en tant qu'être spirituel et est monté au ciel avec un corps spirituel. Jésus-Christ a jeté Satan sur terre en 1914, où il continue de gouverner le monde et de multiplier le mal. La date de 1914 est obtenue en interprétant la chronologie biblique, soit 2,520 ans après la destruction babylonienne de Jérusalem, qu'ils croient avoir eu lieu en 607 avant notre ère, conformément à la prophétie de Daniel (Daniel 4:32; voir Chryssides 2010). Pour les Témoins, l'année 1914 marque la «fin des temps des Gentils» et le début de la «présence invisible» du Christ. (Ils ne s'attendent pas à ce que Jésus revienne de façon spectaculaire sur les nuages.). À partir de 1919 environ, après avoir préparé le royaume des cieux, Jéhovah et Christ ont commencé à rassembler ceux qui appartiennent aux 144,000 1935 «classes ointes». Rutherford a défini la distinction entre la classe ointe et la «grande foule» en 144,000, et les témoins estiment que presque tous les 13 31 sont maintenant rassemblés. Quand Jésus a dit, «cette génération ne passera en aucun cas jusqu'à ce que toutes ces choses se produisent» (Marc 1914:XNUMX), ils croient qu'il parlait de la génération qui était vivante en XNUMX. Cette doctrine a cependant été réévaluée ces derniers temps.

Les témoins s'attendent à un conflit décisif entre le Christ et Satan lors de la bataille d'Armageddon, qu'ils croient être «juste au coin de la rue». Ce sera une bataille spirituelle dans laquelle Michael et ses anges vaincront Satan, qui sera lié et placé dans un abîme pendant 1,000 ans. Cette période de mille ans est connue comme le millénaire, au cours de laquelle les morts seront progressivement ressuscités et jugés. Les personnes qui n'ont pas eu la chance d'entendre «la vérité» (enseignements chrétiens, tels qu'interprétés par le Conseil d'administration) auront une autre occasion d'entendre «la vérité» (comme ils appellent leurs enseignements) et de décider d'accepter ou non. Ceux qui acceptent seront autorisés à vivre sous la domination de Christ dans un paradis éternel sur terre, tandis que Dieu détruira ceux qui rejettent le message, et ils ne connaîtront plus aucun état de conscience.

RITUELS / PRATIQUES

Les Témoins de Jéhovah se décrivent comme étant dans le monde, mais pas «du monde» (Jean 17:16). Puisqu'ils croient que le monde est actuellement gouverné par Satan, les Témoins de Jéhovah s'efforcent de ne pas être contaminés par les valeurs du monde. Par conséquent, à part ceux qui travaillent à plein temps pour la Société, les Témoins exercent des activités normales, mais veillent à éviter les «mauvaises associations» (1 Corinthiens 15:33), c'est-à-dire avoir des relations excessivement étroites avec ceux qui pourraient les attirer. loin de «la vérité». Les témoins ont tendance à attirer leurs amis parmi leurs confrères et à consacrer une grande partie de leur temps aux activités de la Société, qui comprennent la participation aux réunions de la Salle du Royaume deux fois par semaine, la «publication» de maison en maison et la participation aux assemblées et conventions. Depuis 2012, l'édition comprend désormais la dotation en personnel des chariots de documentation qui sont évidents dans les villes et les centres-villes; ces éditeurs suivent l'exemple de Paul, qui a prêché le message chrétien dans les lieux publics. Les éditeurs maintiennent la tradition de distribution de la littérature et les principales publications sont La Tour de Garde et Éveillé! magazine: leur fréquence est désormais réduite à trois numéros de chaque par an (mensuellement dans le cas de Le Tour de guet Study Edition, qui s'adresse aux membres), mais la Société encourage les personnes intéressées à visiter le site Web JW.org, qui contient une grande variété de ressources audio-visuelles, y compris du matériel pour les enfants.

Dans leur style de vie, les valeurs morales des Témoins de Jéhovah peuvent être considérées comme conservatrices: ils désapprouvent les relations sexuelles hors mariage et déplorent les attitudes libérales modernes qui encouragent les relations homosexuelles. Le divorce n'est autorisé que pour adultère. Ils ne fument pas et ne jouent pas, bien que la consommation d'alcool soit acceptable avec modération. Ils peuvent regarder la télévision et aller au cinéma ou au théâtre, mais ils veillent à éviter les contenus impliquant la violence, le contenu sexuel ou l'occultisme.

Les Témoins de Jéhovah sont réputés pour ne pas célébrer les fêtes chrétiennes ou nationales. Ils n'ont jamais célébré Pâques, la fête des saints ou Halloween et en sont venus à croire que Noël était une fête païenne. Le dernier Noël observé au Brooklyn Bethel remonte à 1926. La célébration des anniversaires a été interrompue vers 1950. Des témoins notent que la Bible ne mentionne les anniversaires qu'à deux endroits (Genèse 40: 20-22; Matthieu 14: 6-10), et les deux ont eu des résultats défavorables. Les festivals d'autres religions, telles que Holi, Diwali ou Ramadan sont également considérés comme «païens», et les célébrations telles que Thanksgiving sont associées au nationalisme. Les Témoins de Jéhovah soutiennent que toute activité qui élève une personne ou un pays au-dessus de Jéhovah doit être évitée. Cependant, les Témoins de Jéhovah ne s'opposent pas à l'idée de donner et de recevoir des cadeaux, et certaines familles organisent parfois leurs propres «jours présents» lorsqu'ils échangent des cadeaux. Les témoins n’ont aucune objection à envoyer des cartes de vœux pour marquer la naissance d’un enfant, qu’ils ne considèrent pas comme une fête d’anniversaire en tant que telle; ils marquent également les anniversaires de mariage, reconnaissant la valeur des mariages durables. Les cérémonies de mariage ont lieu dans les Salles du Royaume, tout comme les funérailles.

Des témoins soulignent que Jésus a spécifiquement demandé à ses disciples d'accomplir deux rites: le baptême et le mémorial (également connu sous le nom de repas du soir du Seigneur). Le baptême [image à droite] est subit publiquement, par immersion totale, généralement lors d'un congrès, et il est administré à ceux qui sont jugés assez vieux pour comprendre les enseignements et les pratiques de la Société. Les candidats doivent suivre une période d'instruction et satisfaire les anciens qui posent un grand nombre de questions relatives à la doctrine et au mode de vie. Une fois baptisés, ils sont connus comme «éditeurs» et appelés «sœur» ou «frère».

Le Mémorial commémore le dernier repas du soir de Jésus avec ses disciples, au cours duquel il a dit: «Continuez à faire cela en mémoire de moi» (Luc 22:19). Cet événement a lieu le quatorzième jour du mois juif de Nisan, après le coucher du soleil, et consiste en un chant, une prière et un discours biblique qui explique le rite. À deux moments de l'exposé, l'orateur s'arrête pour permettre la distribution de pain sans levain et de vin rouge. Seuls les «oints» consomment les emblèmes (leur terme préféré). Le reste, souvent la totalité de la congrégation, manipule simplement les récipients et les transmet. Les témoins ne croient pas qu'un miracle se produise pendant les prières sur les emblèmes, comme la transsubstantiation. Le service est simplement un mémorial, comme son nom l'indique.

ORGANISATION / LEADERSHIP

Pour des raisons juridiques, l'organisation Watch Tower se compose principalement de deux sociétés principales: la Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania et la Watchtower Bible and Tract Society de New York. Le nom «Témoins de Jéhovah» ne désigne pas une organisation légalement constituée, bien que de nombreuses congrégations soient enregistrées individuellement sous des noms qui incluent «Congrégation chrétienne des Témoins de Jéhovah». Jusqu'à récemment, il était d'usage pour les deux sociétés de la Watch Tower d'avoir le même président, qui présidait le Conseil d'administration. En 1975, six sous-comités ont été créés pour faire avancer le travail de la Société: un comité du personnel, un comité de publication, un comité de service, un comité d'enseignement, un comité de rédaction et un comité du président (renommé par la suite comité de coordination). Le dernier de ces articles traite de questions urgentes, telles que les catastrophes naturelles et les rapports de persécution.

Cependant, une réorganisation majeure a eu lieu en 2000 lorsque le cinquième président, Milton G. Henschel, a démissionné, et les deux organisations ont fini par avoir des présidents séparés, dont aucun n'appartenait aux 144,000 XNUMX. Sur le plan juridique, le Conseil d'administration est distinct des organisations constituées en société et n'a pas de président, mais un président tournant. De plus, trois nouvelles sociétés ont vu le jour: la Congrégation chrétienne des Témoins de Jéhovah, qui se concentre sur les questions religieuses et éducatives; l'Ordre religieux des Témoins de Jéhovah, qui est responsable des travailleurs à plein temps de la Société; et Kingdom Support Services Inc., qui s'occupe des ressources physiques.

Pour organiser ses travaux, la Société dispose de plusieurs antennes (87 en 2019), chacune étant responsable d'un pays ou d'un groupe de pays à travers le monde. En 2019, la Société a signalé 8,683,117 Témoins de Jéhovah dans le monde, 119,712 congrégations dans 240 pays et 20,919,041 participants au Mémorial annuel. Au cours de la dernière décennie, le nombre de membres a augmenté de 1.56%, soit un peu plus que la croissance démographique mondiale de 1.1%. La plus forte croissance a eu lieu en Afrique et, dans une moindre mesure, en Amérique du Sud.

Chaque pays est divisé en circuits, avec un surveillant de circonscription pour chacun. Il est chargé de superviser une vingtaine de congrégations, dont chacune est présidée par des anciens, qui sont responsables du bien-être spirituel de la congrégation. Cette responsabilité comprend l'exercice de la discipline. Lorsque des infractions graves sont portées à leur attention, ils peuvent former un comité judiciaire ayant le pouvoir d'exclure (excommunier) les membres baptisés jusqu'à ce qu'ils manifestent leur repentir. Les anciens sont assistés par des fonctionnaires ministériels, qui sont responsables des aspects matériels et administratifs de la vie de la congrégation, tels que les comptes, la distribution de la littérature et le système audio. Tous les fonctionnaires sont des hommes; les femmes ne peuvent pas s'adresser directement à une congrégation, bien qu'elles puissent prendre part à des «manifestations», qui sont des jeux de rôle exécutés sur la plate-forme pour démontrer comment le travail d'édition peut être réalisé efficacement. Les femmes peuvent servir au Béthel (siège national) et dans la plupart des comités centraux, et elles sont incluses dans les 144,000 XNUMX qui régneront au ciel.

QUESTIONS / DEFIS

Depuis ses débuts, les chrétiens ont exprimé leur inquiétude face aux doctrines des Témoins de Jéhovah. Les Témoins de Jéhovah n'acceptent pas la Trinité et considèrent l'esprit saint (toujours écrit en minuscules) comme la force active de Dieu plutôt que comme une personne. De plus, les Témoins n'acceptent pas la pleine divinité du Christ, le considérant comme créé et non éternellement engendré par Dieu le Père (comme le déclare le Credo de Nicée), considérant Jésus comme entièrement humain plutôt que pleinement humain et pleinement divin. Le sacrifice du Christ était donc l'offrande d'un homme parfait plutôt que du Dieu incarné, comme l'affirme la théologie chrétienne dominante. La propre traduction de la Bible par la Société a également été critiquée, La Traduction du monde nouveau des Saintes Écritures, qui a été accusé de partialité. Une cause particulière de préoccupation a été sa référence au Christ en Jean 1: 1, qui dit: «la Parole était un dieu», suggérant que Christ dans sa forme préexistante était un être surnaturel parmi tant d'autres.

La Watch Tower Society a souvent été accusée d'échec prophétique. En particulier, les dates de 1914, 1925 et 1975 sont citées comme des points auxquels le système actuel des affaires mondiales devait prendre fin avec le début d'Armageddon. Bien que les attentes aient échoué, l'attitude des Témoins de Jéhovah à l'égard de la prophétie a été mal comprise. De nombreuses dates qu'ils ont citées font référence à plusieurs occurrences différentes dans une série d'événements de la fin des temps, et certaines font référence à des événements surnaturels, tels que le Christ prenant son trône au ciel, qui sont empiriquement invérifiables. Plus d'un siècle s'est maintenant écoulé depuis 1914, ce qui a amené les Témoins de Jéhovah à réexaminer ce que Jésus voulait dire par la génération qui ne mourrait pas. Ils interprètent maintenant la «génération» comme faisant référence à ceux dont la vie a chevauché la génération de 1914.

L'une des objections les plus médiatisées aux Témoins de Jéhovah concerne leur position sur le sang. Depuis 1944, la Société soutient que l'ingestion de sang, que ce soit par voie orale ou par transfusion, est contraire à la loi de Jéhovah. L'organisation a défendu l'utilisation de substituts sanguins dans le traitement médical et a mis en place 1,170 110 comités de liaison avec les hôpitaux dans plus de XNUMX pays afin de faciliter le traitement sans effusion de sang. Bien que des maladies telles que l'hépatite, le VIH et le sida aient été transmises par transfusion sanguine, les conséquences pratiques potentielles de la transfusion sanguine sont considérées comme moins importantes que l'obéissance à Jéhovah. Les médias ont souvent dépeint la politique du sang de la Société de manière défavorable, et le sujet a figuré sporadiquement dans de nombreux longs métrages, documentaires télévisés et feuilletons.

Les Témoins de Jéhovah ont été considérés comme antipatriotiques en raison de leur refus de participer à la guerre ou de se livrer à des actes d'hommage à l'État. Aux États-Unis, ils ont combattu un certain nombre de poursuites judiciaires dans les années 1930 et 1940, établissant le droit des écoliers à ne pas prêter allégeance au drapeau national américain. Au cours de la même période en Allemagne nazie, les Témoins de Jéhovah ont été emprisonnés et envoyés dans des camps de concentration, où environ 2,000 XNUMX de leurs membres sont morts. Leur neutralité politique dans le monde les a amenés à refuser le service militaire; cela s'est traduit par des amendes et, plus généralement, des peines d'emprisonnement et, dans certains cas, des tortures par les autorités civiles. Ils ont connu une sérieuse opposition en Corée du Sud et ont été interdits en Russie et en Chine, parmi de nombreux autres pays, bien que cela n'ait pas empêché les Témoins de Jéhovah de pratiquer leur foi et de continuer à évangéliser.

Récemment, une controverse a entouré des allégations d'abus sexuels sur des enfants. Par exemple, une commission royale australienne en 2015 a enquêté sur des abus sexuels sur des enfants dans plusieurs organisations religieuses et laïques, et le ministère de la Justice et de la Sécurité des Pays-Bas a commandé un rapport sur les Témoins de Jéhovah et les abus sexuels en 2019. Critiques liées à la politique de la Société de exiger deux témoins avant d'entamer leur propre action judiciaire, conformément à la pratique biblique ancienne (Deutéronome 19:15), et des manquements allégués à impliquer la police. Les témoins, cependant, n'abandonneront pas la règle des «deux témoins» dans leurs propres affaires judiciaires, mais il a été rappelé aux anciens de se conformer aux lois de l'État concernant la dénonciation des accusations. A partir de 1982, de nombreux articles dans La Tour de Garde et Éveillé! ont condamné la maltraitance des enfants et a offert des conseils sur l'évitement et le soutien aux victimes, et il y a peu d'opportunités pour de telles pratiques dans les Salles du Royaume, [Image à droite] où il n'y a pas d'activités séparées pour les enfants.

Jusqu'à récemment, la majorité des publications sur les Témoins de Jéhovah ont été écrites par des critiques et d'anciens membres, avec seulement une petite poignée de publications universitaires. Au cours de la dernière décennie, l'attention des universitaires s'est accrue, avec la perspective d'un traitement plus équilibré de la Watch Tower Society.

Démarche Qualité

Image # 1: Charles Taze Russell.
Image # 2: Joseph Franklin Rutherford.
Image # 3: Beth Sarim («Maison des Princes»)
Image # 4: Baptême des Témoins de Jéhovah.
Image # 5: La Salle du Royaume à Walsall, en Angleterre.

RÉFÉRENCES**

** Sauf indication contraire, ce profil est tiré de George D. Chryssides. 2016. Témoins de Jéhovah: continuité et changement Londres: Routledge.

RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES

Baran, Emilie. 2014. La dissidence sur les marges: comment les témoins de Jéhovah soviétiques ont défié le communisme et ont survécu pour en prêcher. Oxford: Oxford University Press.

Beckford, James A. 1975. La trompette de la prophétie. Oxford: Blackwell.

Besier, Gerhard et Stokłosa, éds. 2016, 2018. Les Témoins de Jéhovah en Europe: passé et présent. Trois volumes. Newcastle-upon-Tyne, Angleterre: Cambridge Scholars Publishing.

Chryssides, George D. 2019. Dictionnaire historique des Témoins de Jéhovah. Lanham Md: Rowman et Littlefield.

Chryssides, George D. 2010. «Comment la prophétie réussit: les témoins de Jéhovah et les attentes prophétiques». Revue internationale pour l'étude des nouvelles religions 1: 27-48.

Henderson, Jennifer Jacobs. 2010. Défendre la bonne nouvelle: le plan des Témoins de Jéhovah pour étendre le premier amendement. Spokane: Livres Marquette.

Hesse, Hans (éd.) 2001. Persécution et résistance des témoins de Jéhovah sous le régime nazi 1933-1945. Brême, Allemagne: Edition Temmen.

Knox, Zoé. 2018. Les Témoins de Jéhovah et le monde séculier: des années 1870 à nos jours. Londres: Palgrave Macmillan.

Comité de traduction de la Bible du Nouveau Monde. 1961 (éditions révisées: 1970, 1971, 1984, 2013). Traduction du monde nouveau les Saintes Ecritures. Brooklyn, NY: Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania.

Peters, Shawn Francis. 2000. Juger les Témoins de Jéhovah: la persécution religieuse et l'aube de la révolution des droits. Lawrence: Presse universitaire du Kansas.

Russell, CT 1886. Le plan divin des âges. Londres: Association internationale des étudiants de la Bible.

Russell, CT et NH Barbour 1877. Trois mondes et la moisson de ce monde. Rochester NY: NH Barbour et CT Russell.

Rutherford, JF 1920. Des millions de personnes maintenant vivantes ne mourront jamais. Brooklyn, NY: Association internationale des étudiants de la Bible.

Tour de guet. 1917. Le mystère fini. Brooklyn, NY: Association internationale des étudiants de la Bible.

Date de publication:
7 Novembre 2020

 

Partager