Sain, heureux, saint

Calendrier d'organisation saine, heureuse et sacrée (3HO)

Nom: Dharma sikh: Organisation sacrée, heureuse et sainte (3HO)

Fondateur: Siri Singh Sahib Harbhajan Khalsa, plus connu sous le nom de Yogi Bhajan

Date de naissance: 1929

Lieu de naissance Delhi, India

Année de fondation: 1969

Textes sacrés ou vénérés: Livre sacré sikh (Gourou Granth Sahib)

Taille du groupe: En Amérique du Nord, il existe environ sikhs 250,000, dont 10,000 sont des membres du Dharma sikh: membres de 3HO. Dans 1995, il y avait un nombre d'ashrams ou de centres d'enseignement 139 aux États-Unis, 11 au Canada et des centres 86 supplémentaires dans d'autres pays. (Melton, 26: 1986)

HISTORIQUE DU FONDATEUR / DU GROUPE

Lors du déménagement de Yogi Bhajan aux États-Unis en 1969, il a commencé à enseigner le kundalini yoga à Los Angeles, en Californie, à travers le processus de fondation d'un ashram et de l'organisation Healthy, Happy, Holy (3HO). Le 3HO a été formé dans le but d'enseigner la méditation, le yoga et le mode de vie naturel aux sikhs et aux non-sikhs; l'ashram était le centre de cette pratique. En raison du fait qu'il était un enseignant sikh, il a pu partager sa foi sikh avec ses élèves et a ainsi atteint des croyants intéressés.

À la suite du travail religieux de Bhajan aux États-Unis, l'Akal Takhat (l'éminente autorité spirituelle de la foi sikh) l'a ordonné en tant que principale autorité religieuse et administrative du Sikh Dharma dans l'hémisphère occidental. Sikh Dharma a été formé pour organiser et diffuser ces enseignements; des centaines de ministres du Sikh Dharma ont été ordonnés et des centaines de centres d'enseignement ont été créés. 3HO est resté la branche éducative du Sikh Dharma.

DOCTRINES / CROYANCES

Guru Nanak (1439-1538) a établi la religion sikh en tant que religion syncrétiste, une combinaison de l'hindouisme et de l'islam, avec en plus des croyances et des pratiques indépendantes. Le sikhisme est né de sa désillusion face à ce qu'il croyait être le fanatisme et l'intolérance des musulmans et les rituels sans signification et les préjugés de caste qui prévalent chez les hindous.

Une succession de neuf Gurus (considérés comme la réincarnation de Guru Nanak) a dirigé le mouvement pendant la période allant de la mort de Guru Nanak jusqu'à 1708. Chaque Guru a ajouté des croyances et des pratiques pertinentes à la religion. En 1708, les fonctions du Guru passèrent au Panth (adeptes) et au texte sacré. Les membres à la fois du Sikh Dharma: 3HO et de la religion orthodoxe sikh suivent toutes les croyances et enseignements de Guru Nanak, mais diffèrent légèrement dans la mesure dans laquelle chaque groupe poursuit ou ajoute certaines croyances / pratiques.

Les deux groupes croient en un Dieu suprême et que ce dieu ne peut pas prendre forme humaine. Leur but de la vie humaine est de briser le cycle des naissances et des morts et de fusionner avec Dieu. Une grande importance est accordée à la dévotion quotidienne au souvenir de Dieu. Ceci peut être accompli en suivant les enseignements du Guru, en méditant sur le Saint Nom et en accomplissant des actes de service et de charité. Les membres suivent l'avertissement des dix gourous sikhs de se lever avant le lever du soleil, de se baigner et de méditer sur le nom de Dieu. Ces pratiques individuelles sont suivies par le chant des hymnes du Livre Saint. Le Livre Saint Sikh (Guru Branth Sahib) est le Guru perpétuel; il n'y a pas de place dans les deux groupes pour un gourou vivant.

Il y a cinq vices cardinaux que l'on cherche à vaincre pour parvenir au salut:

Kam (luxure)

Krodh (colère)

Lobh (la cupidité),

Moh (attachement mondain)

Ahankar (fierté).

Les rituels tels que le jeûne, les pèlerinages, les superstitions et le culte des idoles sont considérés comme un culte aveugle et sont fortement rejetés.

Une vie de famille normale (Grasth) est encouragée. Le célibat ou la renonciation du monde n'est pas nécessaire pour réaliser le salut. Le dévot doit vivre dans le monde tout en gardant son esprit pur. Il y a un rejet des deux côtés de toute distinction de caste, de croyance, de race ou de sexe.

Les Gurus ont insisté sur la pleine égalité des femmes, rejetant l'infanticide féminin ou sati (épouse en feu), permettant le mariage de veuve et rejetant le purdah (femmes portant le voile). Le travail honnête et le travail sont la manière approuvée de vivre sa vie. Il est considéré comme honorable de gagner son pain quotidien par un travail honnête et non par la mendicité ou par des moyens malhonnêtes. Ban Chhakna, partager avec les autres, est aussi une responsabilité sociale. On s'attend à ce que l'individu aide les personnes dans le besoin par le biais de la charité. Seva, le service communautaire fait également partie intégrante de ces groupes. La cuisine communautaire gratuite (langar) trouvée dans chaque gurdwara et ouverte aux personnes de toutes les religions est une expression de ce service communautaire.

Les points de divergence entre les deux groupes concernent la pratique du yoga, le baptême, la pratique des cinq «k» et la santé. Les membres du Sikh Dharma: 3HO ont le choix mais sont fortement encouragés à avoir un baptême sikh qui leur permet de rejoindre le Khalsa. Une fois baptisés, les membres du Sikh Dharma sont tenus de suivre strictement les cinq «k».

Les cinq pratiques appelées saints de Lhalsa sont:

Kesh (cheveux longs, qui ne sont jamais coupés)

Kangah (peigne)

Kachha (pantalon court)

Kara (bracelet en métal)

Kirpan (un poignard de cérémonie).

En revanche, les sikhs orthodoxes sont tous baptisés et leur adhésion aux cinq «k» à l'heure actuelle n'est pas aussi dramatique que celle des membres du Sikh Dharma.

Les membres du Sikh Dharma pratiquent trois types de yoga différents: 1.kundalini, 2.laya et 3.tantric, censés leur permettre de méditer plus efficacement. Les membres ont également mis beaucoup d'emphase sur la santé, plus que ce qui est respecté dans la religion orthodoxe sikh. En fait, le livre saint rejette le yoga et le végétarisme comme une forme de rituel aveugle. Il y a eu une controverse.

RÉFÉRENCES

Barrier, N. Gerald et Verne A.Dusenbery. 1989. La diaspora sikh: la migration et l'expérience au-delà du Pendjab. Delhi: Publications Chanakya.

Dart, John. 1986. «Bénédiction de la quête du succès vue comme un coup de pouce pour 2 sectes orientales.» Los Angeles Times 19 July, Home ed .: Metro; partie 2; page 4.

Dart, John. 1993. «Long Way From Home». Los Angeles Horaires 1 August, Valley ed .: B1.

Khalsa, Kirpal Singh. 1986. «De nouveaux mouvements religieux se tournent vers le succès mondial». Journal pour l'étude scientifique de la religion 25 (2) 233-245.

Melton, J. Gordon. 1986. Le Manuel encyclopédique des sectes en Amérique. NY: Garland Publishing Inc.

Melton, J. Gordon, éd. 1996. Encyclopédie des religions américaines. New York: Gale Research Inc.

Singh, Khushwant. 1985. Les Sikhs aujourd'hui. New Delhi: Orient Longman.

Singh, Khushwant. 1977. Une histoire des sikhs. New Delhi: Oxford University Press.

Tobey, Alan. 1976. «Le solstice d'été de l'organisation Healthy-Happy-Holy.» dans Charles Y. Glock et Robert N. Bellah, éds., La nouvelle conscience religieuse. Berkeley: Presses de l'Université de Californie, pps. 5-30.

Wright, Chapin. 1978. «Le pari des boissons gazeuses naturelles porte ses fruits.» Washington Post 13 December Final ed .: B1. 

Créé par: Monica Villanueva
Pour Soc257: Nouveaux mouvements religieux
Terme de printemps 1997
Dernière modification: 07 / 24 / 01

 

Partager